Dialogue de haut niveau sur la finance : pitié, plus de palabres !

This post is also available in: Anglais

Au début de la seconde semaine de la COP20, ECO souhaite chaleureusement la bienvenue aux ministres et leur rappelle que l’essentiel pour réussir à Lima est de montrer des progrès sur la finance climatique. Et quelle meilleure opportunité que de faire ça lors de la séance interministérielle mardi ? Le Secrétariat considère la Séance comme une opportunité unique pour les Ministres de souligner que les financements publics abondent et de confirmer leur intention de les augmenter.
Néanmoins, dans l’attente, un certain malaise plane. Les ambitions sont en baisse et l’importance de définir des projections pour atteindre 100 milliards de $ en 2020 semble oubliée. Alors, ici et maintenant, parlons solutions.
Astuce 1 : Créer une feuille de route pour 2020
Une feuille de route financière à 2020 est l’évidence même pour atteindre l’objectif de 100Md$. Cette première étape doit montrer que les financements publics vont non seulement se maintenir, mais augmenter.
Astuce 2 : Simplicité et prévisibilité
Vous l’avez déjà entendu, mais disons-le une fois de plus : les flux financiers doivent être prévisibles pour encourager une action ambitieuse pour le climat. Sans oublier que les pays doivent dire clairement ce qui relève des financements publics ou non.
Astuce 3 : Soyez précis
Les sources de financement ainsi que les canaux et les instruments à déployer doivent être exprimés clairement pour renforcer la confiance.