J’AIME LA COMPTABILITE!

This post is also available in: Anglais

Chers délégués, à quel point aimez-vous la comptabilité? Nous disposons, au maximum, de mille milliards de tonnes en plus que nous pouvons émettre, alors nous ferions mieux de commencer à compter attentivement si nous voulons éviter une situation dangereuse. Il est grand temps que les Parties sortent leurs casquettes de comptables dans le cadre de l’ADP.

Seules des exigences claires pour le contenu des INDCs rendront possible le comptage des émissions et permettront d’inclure des objectifs d’atténuation transparents, comparables, quantifiables et pluriannuels basés sur des niveaux de référence historiques. Les Parties ayant d’ores et déjà commencé à décider de leurs contributions pour l’accord de Paris, maintenant est le moment idéal pour discuter d’un cadre comptable adéquat. Un programme de travail devrait être établi dans le cadre de l’ADP afin que les pays puissent commencer à réfléchir aux règles comptables qui seront nécessaires dans le monde de l’après-2020, plus complexe et plus chaud.

Les règles comptables doivent également veiller à ce que l’utilisation des marchés internationaux du carbone, dans le cadre d’un nouvel accord, ne remette pas en cause les objectifs d’atténuation. Éviter le double comptage devient particulièrement important si les pays veulent utiliser ces marchés. Par conséquent, seuls les pays ayant un objectif d’atténuation ambitieux, bien en-dessous des scénarios prudents basés sur le statu quo et conforme à l’objectif de 2°C, doivent être admis à participer aux marchés internationaux. En outre, leur ambition doit augmenter au fil du temps.

ECO n’a jamais caché son affection pour le cadre comptable clair du Protocole de Kyoto. Mais cela ne signifie pas que tout va bien! ECO tient à rappeler à certains pays, notamment le Brésil, que le double comptage des réductions d’émissions (dans le cadre du MDP) dans les objectifs d’atténuation du pays hôte comme du pays d’achat pourrait mener à plus de 1000 milliards de tonnes d’émissions supplémentaires en 2020. Chers délégués, la comptabilité c’est compliqué et nous sommes pressés par le temps. N’oublions pas que la nature ne s’écroulera pas pour des problèmes comptables.